Copie Parle V2

Attention : des modifications importantes ont été apportées à la version 1.
CopieParle est un programme discret dont la seule fonction est de lire un texte copié dans
le Presse Papier ou tapé au clavier dans le programme, avec la voix SAPI5 de synthèse
choisie par défaut dans l’ordinateur.
Une fois lancé, la fenêtre du programme reste disponible en permanence au premier plan de
l’écran,
petite-fenetresoit sous la forme d’une petite fenêtre

  • le haut-parleur : un clic gauche relit le texte en cours
  • un bouton pour enregistrer le texte en cours dans un fichier WAV
  • un bouton pour recopier le texte en cours et le rendre utilisable pour d’autres programmes

 

soit sous forme de fenêtre plus large comportant quelques réglages de lecture.
grande-fenetre

« lit le texte » : relit celui qui est affiché, venant du presse-papier ou bien celui qu’on vient
de taper au clavier
« stoppe la lecture » peut être utile si on veut interrompre la lecture d’un très long texte
« lecture bloquante oui/non » en lecture bloquée, le texte est lu jusqu’au bout, on ne peut
pas l’arrêter
« vide le texte » : efface le dernier texte affiché dans le programme
« vitesse » : un curseur pour régler la vitesse de lecture (non enregistrée à l’arrêt du
programme). La vitesse « normale » est à zéro.
Dans ces deux formes de fenêtres, un clic droit sur le bouton « haut-parleur »ou sur le fond
(bleu) de la fenêtre affiche trois choix :choix-au-clic-droit
On peut aussi changer les dimensions de la fenêtre en « tirant » sur les bords
On peut déplacer la fenêtre en maintenant le clic gauche enfoncé sur le fond (sur la partie
bleue). A l’arrêt du programme, sa position sera conservée et retrouvée au lancement suivant.
Utilisation
Quand le programme est lancé (petite ou grande fenêtre), le programme surveille en permanence
le contenu du presse-papier et déclenche la lecture immédiate de tout texte copié depuis
n’importe quelle application : traitement de texte, page web, messagerie

Le programme et sa documentation en PDF telecharge3
Bernard Béville – janvier 2017

incompatible-linux

Comments are closed.