Une seule référence

Dans la liste des exposants du grand « machin » Salon Educatec Educatice qui vient de se terminer, je n’ai trouvé qu’une seule référence au handicap parmi tous les exposants : Microsoft (!)

realite-non-reelle

On est mal partis ….

(voir article >>>> ICI <<<<)

Copie Parle

CopieParle est un programme discret dont la seule fonction est de lire un texte copié dans le Presse Papier ou tapé au clavier dans le programme, avec la voix SAPI5 de synthèse choisie par défaut dans l’ordinateur.

Une fois lancé, la fenêtre du programme reste disponible en permanence au premier plan de l’écran, soit sous la forme d’un bouton avec un haut parleur, soit sous forme de fenêtre comportant quelques réglages de lecture .

copieparle1 copieparle2

Utilisation
Quand le programme est lancé (petite ou grande fenêtre), le programme surveille en permanence le contenu du presse-papier et déclenche la lecture immédiate de tout texte copié depuis n’importe quelle application : traitement de texte, page web,messagerie
On peut déplacer la fenêtre en maintenant le clic gauche enfoncé sur le fond (sur la partie bleue), sa position sera retrouvée au lancement suivant.

La dernière version (31 oct 2016) est enrichie d’un bouton « Enregistre » qui déclenche l’enregistrement du texte en cours dans un fichier WAV.
Bernard Béville – oct 2016

Pour télécharger >>> cliquez ICI <<<<

Le fichier ZIP contient le programme EXE, la doc PDF, et les DLL nécessaires.

Comme tous les programmes utilisant une voix de synthèse, en cas de non fonctionnement, consulter les >>>> pages suivantes <<<

Maximots

ecran1Inspiré par le jeu bien connu « le mot le plus long », un programme pour les intellos !

Ce jeu se joue contre le programme, et vous n’êtes pas certain de gagner !

La doc et le programme se téléchargent >>>> ICI <<<<<

Libres ou pas ?

Les programmes IDEE ne sont pas des programmes « libres » (selon les puristes du libre), car les utilisateurs ne disposent pas des sources des programmes.

Ils ne disposent donc pas de la possibilité de modifier ceux-ci, ce que « chacun » peut faire avec un vrai programme libre.

Très peu de personnes sont capables de lire, de comprendre et de faire quelque chose avec les sources des programmes libres (si toutefois on a les outils qu’il faut et qu’on arrive à les trouver ces b.. s… de b… de sources)

Jusqu’à présent, dans les milieux où sont utilisés les programmes IDEE, personne n’a jamais demandé à voir ces sources.

Mais, dans la mesure où ces programmes sont le résultat d’un besoin, d’une démarche commune d’élaboration, les utilisateurs en sont les premiers « programmeurs » en définissant leurs besoins, en participant à leur réalisation, et en les testant.

Les demandes de modifications des programmes ont toujours été étudiées, même des années après leur première sortie. (12 oct 2016 : Je viens de recevoir un courriel me demandant une aide pour installer POSOP , disponible sur ce site depuis le 2 sept 2011, réponse immédiate envoyée)

L’esprit du libre est donc là, autant que dans des sources publiques dont personne ne saurait que faire… Après tout, il n’y a pas qu’une façon d’être libre …